Rencontres
Laisser un commentaire

Alison

Alison, assise, dans son salon

On me demande souvent si je suis végétarienne parce que, par exemple, au resto je ne choisis jamais de viande. Je réponds alors que « non je ne suis pas végétarienne en l’occurrence parce que je mange du poisson » et que si je mange de la viande je veux savoir un minimum d’où elle vient. Chez les amis ou la famille, c’est toujours un peu délicat de demander la traçabilité de ce gigot d’agneau cuit au four à basse température pendant des heures, qui a été arrosé régulièrement pour ne pas sécher et parsemé de fleur de sel et de thym. Si je respecte la condition des animaux, j’aime aussi faire plaisir et partager. Opportuniste ? non flexitarienne, c’est un peu barbare comme terme mais puisqu’il faut rentrer dans une case…
Et avec les enfants, comment faut-il s’y prendre ? Comment conjuguer plaisir et bien fait pour la santé ? Ne pas les priver pour ne pas générer de la frustration et en même temps, ne pas tout leur autoriser parce que nourrir c’est aimer et « tu sais ma puce les têtes-brûlées-star-fourrées-poudr’acide-effet-rose-à-lèvres c’est plein de colorants, alors essaie de ne pas finir le paquet ». Ma rencontre avec Alison me conforte dans les choix que j’entreprends au quotidien avec mes enfants, dans leur éducation au goût mais aussi dans l’expression de ce journal.

 


Ma rencontre avec Alison me conforte dans les choix que j’entreprends au quotidien avec mes enfants, dans leur éducation au goût mais aussi dans l’expression de ce journal.
Alison nous démontre que l’on peut être créative, vivre avec un omnivore, aimer recevoir, avoir eu une éducation wholefoods, adapter son alimentation en fonction de son budget et être végétarienne, et que finalement ce qui compte c’est manger sain pour se sentir bien.

Fenêtre recouverte de cartes postales / Paris

Ambiance green et bois clair chez Alison

Peux-tu te présenter ?

Je suis anglaise, je viens du nord de l’Angleterre, Northumberland. J’ai habité quelques années à Londres mais c’est à Paris que je me suis posée depuis 9 ans. J’ai étudié la mode et j’ai travaillé pour des designers de mode à Londres. Quand je suis arrivée à Paris, j’ai appris la pâtisserie en travaillant chez Rose Bakery, puis j’ai continué dans la mode. Je suis styliste et set designer.

(son travail ici)

Alison au milieu de ses plantes vertes

Chaque détail de la déco d'Alison raconte une histoire

Harmonie des couleurs et des matériaux

Quelle place occupe la nourriture dans ton quotidien ?

Nous cuisinons tous les deux, Josh et moi. Comme il n’y a pas de place pour deux dans la cuisine, c’est l’un ou l’autre qui prépare le repas ou alors je fais la préparation et Josh fait la cuisson. A la maison, on cuisine végétarien parce que je suis végétarienne en revanche Josh mange de la viande.

Alison est une jeune femme souriante et attentionnée

Du set design et des plantes

Tu as un « style » en cuisine ?

Moi j’aime bien le style Ottolenghi, beaucoup de légumes, des graines, je mets de la grenade partout. Josh, il préfère cuisiner italien, pâtes, pizza, … Il a acheté une « pizza stone » et petit à petit on a perfectionné notre technique.

Magazines, masques, cartes postales

Micro-cuisine et éclats de rire

 

Haricots noirs, piments, algues

 

Une bouilloire, des bananes

C’est important de manger sainement pour toi ?

Oui pour se sentir bien, avoir de l’énergie et pour la peau aussi !

Des fruits comme une nature morte

Quel budget consacres-tu à la nourriture ?

Avoir des fruits et légumes frais, de saison et de bonne qualité c’est important, j’achète bio certains produits mais pas tous car c’est plus cher. Je mange selon mes moyens !

Dans ta famille, on cuisinait ? Peux-tu me raconter quelle a été ton éducation alimentaire ? qui t’as transmis le plaisir de cuisiner ?

Ma mère cuisinait, elle a toujours cuisiné sain, wholefoods. Beaucoup de légumes, pas de farine blanche, tout était « fait maison ». C’était différent de la cuisine des familles de la plupart de mes amis d’enfance. Quand j’étais adolescente, une amie de l’école est venue chez nous, c’était la première fois qu’elle découvrait le houmous. C’est partout maintenant mais elle n’en avait jamais vu ni même goûté avant, j’étais très étonnée car j’ai grandi avec.

Alison dans sa cuisine

L'histoire des pétales de coquelicot

As-tu un souvenir d’enfance intimement lié à la nourriture ?

Manger du poisson assise à côté des mes poissons rouges (je suis devenue végétarienne à 12 ans) et mes déjeuners à l’école que ma mère préparait du type légumes, fruits séchés, etc… j’étais un peu une curiosité pour les autres enfants qui eux, mangeaient des chips et des sandwichs. Ca me gênait d’être « différente » à cette époque-là, aujourd’hui, je suis heureuse d’avoir eu cette orientation.

Des noix et des vinyls

 

Lentilles et haricots noirs

Es-tu addict à un ingrédient ? Y a-t-il un produit que tu dois toujours avoir dans ton placard ou ton frigo ?

La grenade, des yaourts nature, des bananes, des framboises surgelées, des flocons d’avoines, tout pour la petit déjeuner en fait, mon repas préféré.
Les avocats aussi !

psyllium et sirop de riz

Alison est assise sur son canapé

On peut être végétarienne et très gourmande, quel est le gâteau ou le dessert que tu aimes particulièrement préparer et manger ?

J’essaie d’expérimenter des recettes mais j’ai une recette de gâteau au chocolat que j’aime bien, il est très simple et très bon !
A une période, je le faisais presque tous les weekends. Je le fais pour des dîners avec des amis ou pour des anniversaires ou juste pour moi (malheureusement mon copain ne mange pas beaucoup de sucré)
C’est un ami éthiopien qui m’a donné la recette, il m’a dit qu’il le faisait pendant son enfance, il s’appelle Crazy Chocolate cake. Je pensais que c’était un nom inventé mais apparemment c’était une recette utilisée pendant la rationnement quand ils n’avaient ni œufs ni beurre…
Je le fait avec un glaçage au chocolat ou au caramel au beurre salé. Ma variante c’est d’ajouter un peu plus de cacao et d’huile.
(ndlr : recette à venir très prochainement)

Du bois clair et des plantes

Inspiration californienne healthy

Tu organises un dîner de dernière minute chez toi avec dix potes affamés, tu cuisines quoi ?

Quand on fait des diners chez nous, avec des amis, on fait un pot luck (= à la fortune du pot). Tout le monde apporte un plat à partager mais toujours à base de légumes !

Alison s'affaire en cuisine

Où fais-tu tes courses ?

Principalement dans la rue de Belleville où je vis :
Les primeurs chinois,
Belleville en Bio,
L’Epicerie du Caire pour les épices, la feta, le halloumi, le tahini,
Fine L’Epicerie pour des produits spéciaux comme l’huile d’olive et le fromage,
La Cave de Belleville pour le vin et le fromage.

 

Des produits sélectionnés pour leur qualité

Tes restos préférés à Paris ?

Le Mary Celeste
Ima
MG Road

Alison porte des chaussures en liège

photo©Lucie Cipolla / Direction artistique et texte©Virginie Cipolla

Enregistrer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s